Aller au contenu principal

De l'ORBEM à Actiris 

L’ORBEm, l’Office Régional Bruxellois de l’Emploi, naît en 1989. C’est la conséquence d’une réforme de l’Etat qui régionalise la politique de l’emploi. L’ORBEm hérite de certaines compétences de l’ONEM, l’Office National de l’Emploi. Plusieurs grandes étapes marquent son évolution jusqu’à son changement de nom. En 2007, l’ORBEm  devient en effet Actiris. Un nom qui n’est pas choisi au hasard. C’est la contraction de 2 mots :

  • ACTIF : la vie active.
  • IRIS : le symbole de la Région de Bruxelles-Capitale.

Les grandes étapes qui marquent l’histoire d’Actiris

  • 1989 : Une réforme de l’Etat organise la régionalisation de la politique de l’emploi. L’ORBEm voit le jour dans la foulée de la création de la Région de Bruxelles-Capitale.
  • 2003 : La gestion mixte du marché de l’emploi est décidée. Une ordonnance organise la collaboration entre 2 types d’acteurs : le public et le privé. C’est la suppression du monopole public en matière d’emploi.
  • 2005 : la mobilité interrégionale s’organise.
  • Les difficultés sur le marché de l’emploi sont différentes d’une région à l’autre. Les services publics de l’emploi et de la formation belges décident de collaborer : un accord de coopération est signé. Le Forem, le VDAB, ADG et Bruxelles Formation travaillent main dans la main sur plusieurs fronts :
    • Les échanges d’offres d’emploi s’intensifient.
    • Ils vous sensibilisent davantage à la mobilité interrégionale.
    • Ils vous incitent à suivre des cours de langues.
    • Ils se mettent d’accord sur une méthode pour établir la liste des fonctions critiques
  • 2006 : C’est le 1er contrat de gestion. Actiris et le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale élaborent cet engagement mutuel. Actiris a désormais des objectifs à atteindre. De son côté, le Gouvernement s’engage à le soutenir politiquement et budgétairement.
  • 2007 : une année clé :
    • L’ORBEm devient Actiris. Nous améliorons notre présence à Bruxelles avec la création notamment des antennes.
    • C’est la naissance de Synerjob, la fédération des services publics de l’emploi et de la formation. Elle regroupe Actiris, Le FOREM, le VDAB, l’ADG et BRUXELLES FORMATION.
    • Autre grand changement : après 20 ans en tant que directeur général, Eddy Courthéoux prend sa retraite. Son adjoint Emiel Meert assure l’intérim.
  • 2011 : Grégor Chapelle devient le nouveau directeur général. Il positionne Actiris comme le « Fournisseur de solutions ».
  • 2015 : Caroline Mancel rejoint Grégor Chapelle comme directrice générale adjointe.
  • 2015: La Garantie Jeunes est mise en place.  Elle assure aux moins de 30 ans de trouver une solution pour eux dans les 6 mois qui suivent leur inscription. Cela peut être un stage, une formation, un emploi ou une reprise d’étude.
  • 2016 : Actiris déménage. Le siège social situé jusqu’ici boulevard Anspach prend ses quartiers à la tour Astro, la plus haute tour passive d’Europe.
  • 2017 : Actiris hérite d’une nouvelle compétence : le contrôle de la disponibilité.
  • 2019 : La Garantie Jeunes est étendue à tous les nouveaux inscrits, quel que soit leur âge. On parle désormais de la Garantie Solutions pour tous. Grâce à un pacte scellé avec le chercheur d’emploi, une solution est trouvée dans les 12 mois suivant l’inscription. Que ce soit un emploi, une formation ou un stage.